Home » Archive by category "Nouveaux arrivants"

Yassine EL MANYARI

Diplômé de l'ENSAM Meknès (Ingénieur Systèmes Electromécaniques et Industriels) et de l'ENSAM Lille (Master of Science, Advanced Production Systems) en 2019, Yassine prépare actuellement une thèse entre le LS2N et CEA Tech Pays de la Loire sous la supervision de Patrick LE CALLET et Laurent DOLLE. Le sujet est dans le cadre d'un projet lancé par CEA Tech pour des tâches collaboratives homme-robot basées sur l'apprentissage par démonstration (LfD). Cette approche permet à des non-experts d'enseigner aux robots de nouvelles aptitudes sans aucune connaissance préalable en robotique ou en programmation informatique. L'objectif principal de cette thèse est de construire un contrôleur basé sur l'apprentissage par renforcement en utilisant des démonstrations humaines pour un robot UR10e et assurer une performance raisonnable en un temps d'apprentissage réduit.

Gaëlle JOUIS

Après un diplôme d'ingénieure en Informatique (spécialité Informatique
Décisionnelle) à Polytech Nantes, Gaëlle a rejoint les rangs de la DSI de Pôle Emploi en septembre 2018, en tant que Data Scientist sur le site de
Nantes. Elle a donc 1 an d'expérience en science des données, notamment en analyse sémantique. Elle a principalement travaillé en Python, SQL / HQL et Scala. C'est avec la DSI de Pôle Emploi ainsi qu'avec Harold Mouchère (Directeur de thèse) et Fabien Picarougne (encadrant) que son projet de Thèse CIFRE s'est construit. Le sujet est : "Explicabilité des modèles profonds sur des données à composante textuelle : entre modèle explicite et visualisation".

Parag KHANNA

Titulaire du master européen en robotique avancée (EMARO +) cohabilité par Centrale Nantes et l’Université de Gênes, Parag est intéressé par la R&D en robotique. Il a rejoint l’équipe ReV en tant qu’ingénieur contractuel pour travailler sur le projet AVINECK dirigé par Philippe Wenger et Damien Chablat. Le projet AVINECK vise à concevoir un bras robotique innovant inspiré du cou d’un oiseau. Parag participera à la validation expérimentale du prototype, à la mise en place des expériences nécessaires et à l’évolution technique du bras robotique.

Artem GERASIMENKO

Titulaire d’un titre d’ingénieur spécialité « dynamique, résistance et fiabilité des machines, des appareils et des équipements » de l’Université Technique d’Etat de Moscou-Bauman (Russie), Artem Gerasimenko a complété sa formation en France à l’Ecole Nationale Supérieure d’Arts et Métiers ParisTech. Il y a obtenu en 2016 une thèse de doctorat portant sur l’étude analytique et expérimentale de l’usinage d’un tube mince.
En ce début d’année, il rejoint l’équipe RoMaS sur le site de l’IUT, en tant qu’ingénieur de recherche contractuel. Il travaille sur deux projets :
– projet COROMA – « Cognitively enhanced robot for flexible manufacturing of metal and composite parts »
– projet QUAUSI – « Préconisation et proposition d’amélioration du système de surveillance ».

 

Damien SCHNEBELEN

Titulaire d’un titre d’ingénieur de Grenoble INP-Phelma (école nationale supérieure de physique, électronique et matériaux), Damien a, dans le cadre de sa formation, étudié l’Ingénierie Biomédicale et les Sciences Cognitives. Il a travaillé entre autres sur un projet de modélisation de la disparité visuelle des images, et effectué son projet de fin d’études sur la détection automatique de la distraction au volant.

Damien démarre une thèse spécialité Psychologie, sous la direction de Franck Mars, au sein de l’équipe PACCE. Ses recherches portent sur le monitoring des stratégies visuelles du conducteur en situation de conduite automobile autonome.

Chouaib AFRI

Docteur en automatique de l’Université Claude Bernard Lyon 1, Chouaib a également un titre d’ingénieur en automatique de l’Université de Skikda (Algérie).

Il a intégré  l’équipe « Commande » en tant que post-doctorant en janvier 2017 pour une année. Il travaillera avec Bogdan Marinescu autour du projet : « Observability, fault detection and state estimation for large-scale interconnected power systems ».

Parallèlement, il candidate au concours de Maître de Conférences des Universités, section 61 du CNU.

Aurélie MOYON

Formée en conception industrielle, design et management de l’innovation (à Nantes, Shanghai et Paris), Aurélie a 5 années d’expérience en tant que consultante en innovation pour des organisations et entreprises locales en design et ergonomie d’usage sur les thèmes de la santé et du numérique. Dernier projet en date : accompagner la start-up VelCo sur l’ergonomie d’usage et le prototypage de son premier guidon de vélo connecté.

Inscrite auprès de l’école doctorale SPI, Aurélie débute une thèse CIFRE au LS2N au sein de l’équipe PACCE. Avec les équipes PACCE et RoMaS, le projet est de développer une ou plusieurs solutions d’exosquelette pour le maintien postural (travail statique) et le port de charge, permettant de compenser les efforts des jambes et de soulager les contraintes posturales jambes fléchies lors des opérations d’usinage et de réparation. Le LS2N et la société GOBIO Robot souhaitent dépasser leur approche technologique et proposent d’étudier l’ergonomie cognitive et de développer une méthodologie d’intégration centrée utilisateur pour une meilleure acceptabilité des dispositifs.
L’équipe encadrante sera constituée  de : Emilie POIRSON (Directrice de thèse), Jean-François PETIOT (co-directeur) et Sebastien LE LOCH (co-encadrant).

 

 

Copyright : LS2N 2017 - Mentions Légales - 
 -