Home » Articles posted by Laurence DRANT

BIATSS UN – Mouvement interne 2019

Les premiers postes sont publiés par la DRHDS depuis le 26 avril, des mises à jour régulières seront effectuées jusqu’au 24 mai.
Vous trouverez également :
    – Le calendrier du mouvement
    – Le formulaire  de « demande de participation au mouvement »

Les agents des filières AENES, ITRF, BIB et MS ont la possibilité de formuler dès le début de campagne, une première demande de participation au mouvement  et de la modifier ensuite. Ce qui permet de publier rapidement les postes comme susceptibles d’être vacants.
Les agents intéressés sont invités à prendre contact avec le responsable de composante ou de service dès la publication des postes afin d’avoir connaissance de l’ensemble des éléments relatifs au poste sollicité et notamment les incidences sur le régime indemnitaire.

Le ou les formulaires sont à retourner par voie hiérarchique au Pôle Gestion des Personnels (Sarah de la Iglesia) au plus tard le 27 mai 2019.
Le Doyen de l’UFR Sciences et Techniques
transmettra à la DRHDS dès que possible et avant le 29 mai, le formulaire de demande de participation au mouvement accompagné de la fiche de poste de l’agent (si elle n’existe pas sur FEVE, merci de la transmettre avec le dossier) et de l’annexe ci-jointe pour permettre la publication du poste.

Les personnes intéressées sur les postes vacants ou susceptibles de l’être dans notre composante devront prendre contact avec les responsables concernés. Il vous appartient, le cas échéant, de retourner au Décanat le formulaire d' »Appréciation d’une candidature » pour le 4 juin 2019 au plus tard, pour transmission à la DRHDS
Les informations et les postes offerts, ainsi que les résultats à l’issue de la CPE du 2 juillet, seront  consultables sur l’intranet à la rubrique :  Espace RH => Mutation – mobilité => Dernières actualités => Mouvement interne 2019.

Diagnostic précoce de la maladie d’Alzheimer : actualités du jeu vidéo Sea Hero Quest

A l’occasion de la sortie de la nouvelle étude utilisant les données issues du jeu vidéo en ligne Sea Hero Quest, publiée le 23 avril 2019 dans PNAS*, de nombreux media se sont emparés de cette actualité.

*Antoine Coutrot, Sophie Schmidt, Lena Coutrot, Jessica Pittman, Lynn Hong, Jan M. Wiener, Christoph Hölscher, Ruth C. Dalton, Michael Hornberger, Hugo J. Spiers : Virtual navigation tested on a mobile app is predictive of real-world wayfinding navigation performance

Pour rappel, cette étude vise à montrer qu’une mauvaise orientation spatiale permettrait d’aider au diagnostic précoce de la maladie d’Alzheimer, avant même l’apparition des premiers signes cliniques.

Biblio :

Paul François (doctorant équipe IS3P) participe à la mission archéologique de Taposiris et Plinthine en Égypte

Contacté par la mission archéologique de Taposiris Plinthine en raison de ses précédents travaux de recherche sur le site archéologique de Belvoir au Proche-Orient (modélisation de plusieurs hypothèses de restitution d’une chapelle croisée), Paul François a rejoint une équipe de 19 chercheurs Français, Egyptiens et Italiens, 16 ouvriers de Louxor et 40 ouvriers locaux pour une campagne de 5 semaines à Taposiris, Plinthine et Rahim.

La mission, dirigée par Bérangère Redon, a pour objectif de comprendre l’organisation de deux centres urbains de l’époque Ptolémaïque, Romaine puis Byzantine en Égypte (de -300 à +700 environ), mais cette année des blocs datant de l’époque de Ramsès II ont été découverts. Il s’agit de mettre en évidence les infrastructures et la relation de ces deux sites avec le territoire : emplacement du port, des voies de circulation, de la relation avec la production agricole, morphologie de l’habitat, architecture du temple, etc.

A Plinthine, Paul doit visualiser la morphologie du Kôm (levée de terre) au travers du temps, avec un focus sur la production de vin, attestée dans la région à partir de la Troisième Période Intermédiaire (à partir de 1000 avant JC). Il y a en effet sur le site le plus vieux fouloir antique de la région. Il s’occupe donc de la production de relevés 3D (photogrammétrie) et 2D (relevé architectural) pour ensuite, en post-fouilles, modéliser l’ensemble à différentes époques.
Cette modélisation 3D s’inscrit dans les recherches de l’équipe IS3P sur le patrimoine concernant la modélisation des pratiques et espaces du passé.

Ces travaux se font avec le soutien de la commission des fouilles du MEAE, de l’Institut français d’archéologie orientale au Caire, de l’Unité de la Maison de l’Orient et de la Méditerranée : Histoire et Sources des Mondes Antiques à Lyon, et du fonds Arpamed (Archéologie et patrimoine en Méditerranée), grâce à un accord avec le Ministère des Antiquités égyptien.

Retrouvez en vidéo un aperçu d’une journée de fouilles en Egypte sur le compte Twitter de Paul François !

Zoom sur le projet de recherche COWIN

Financé par le RFI ATLANSTIC 2020 et le RFI WISE, l’objectif du projet COWIN ( Cognitive Wireless networks for Industrial applicatioNs) est de valider le concept de réseaux sans fil cognitifs qui consiste à estimer de manière automatique les paramètres protocolaires de la pile OSI (Open Systems Interconnection) afin de satisfaire les critères de qualité de service (QoS) et d’usage (QoE). La thèse d’Alexis Bitaillou (équipe RIO) a été lancée en septembre 2018 dans cet objectif.

Plus d’infos sur le site du pôle EMC2.

La société Easybroadcast a reçu le prix européen EIT Digital

La société Easybroadcast a récemment été récompensée par le EIT Digital Challenge, la plaçant ainsi parmi les 10 licornes européennes.

Créée en 2016 par Soufiane Rouibia, la scaleup deep-tech édite un logiciel en mode Saas qui permet d’optimiser la bande passante consommée par les diffuseurs de contenus audio et vidéo en streaming (VOD, SVOD et services internet utilisant la vidéo). Ce produit émane d’un projet collaboratif LINA (Patricia Serrano Alvarado) et IRCCyN (Benoît Parrein) intitulé « P2PWeb« .

EasyBroadcast propose une solution brevetée de streaming hybride de contenus audio et vidéo combinant un modèle client-serveur standard et un modèle de diffusion d’internaute à internaute (peer-to-peer). Chaque internaute peut ainsi agir comme un micro-serveur dès qu’il reçoit des segments de contenu vidéo ou audio. Les internautes sont sélectionnés intelligemment via des algorithmes de géolocalisation et de correspondance de qualité de service. De ce fait, un large public ne constitue plus un risque de saturation des serveurs du diffuseur de contenus mais plutôt un atout. Les coûts de bande passante peuvent ainsi être réduits jusqu’à 75% pour les contenus vidéo et jusqu’à 90% pour les contenus audios avec une meilleure qualité de service.

Plus de détails : https://www.atlanpole.fr/portraits/soufiane-rouibia/

12/03/19 : Lancement du projet ANR CRAFT à Paris

La réunion de démarrage du projet ANR CRAFT (Robots Parallèles à Câbles pour des Opérations Industrielles Agiles ), coordonné par l’équipe RoMaS, a eu lieu le 12 mars au siège du CNRS à Paris.

Le projet CRAFT porte sur la conception, la modélisation et la commande de robots parallèles à câbles dédiés à des opérations industrielles agiles et précises. Les robots développés dans le projet CRAFT devront être capables d’opérer dans des environnements encombrés et d’assister des opérateurs à soulever et manipuler des pièces massives et/ou de grandes dimensions dans de grands espaces.

En conséquence, ces robots auront deux modes de fonctionnement :

  • Travail en autonomie et réalisation de tâches programmées hors ligne.
  • L’utilisateur co-manipule avec une bonne agilité des pièces massives et/ou de grandes dimensions dans de grands espaces pouvant être encombrés.

Les normes existantes pour les appareils de levage classiques ne sont pas adaptées aux robots parallèles à câbles. Ainsi, un autre objectif du projet CRAFT sera de définir des normes pour la conception et la certification de robots parallèles à câbles. Ces normes seront ensuite transmises aux autorités de sûreté.

Plus d’information sur le projet sur le site de l’ANR.

Retour en images sur la Nuit Blanche des Chercheurs 2019

Le 7 février 2019, Stereolux a accueilli la 3ème édition de la Nuit Blanche des Chercheurs, dont la thématique était « dépasser ses limites ».

A cette occasion, il était possible d’essayer et de manipuler l’exosquelette développé par les équipes PACCE et RoMaS. Cette démonstration a rencontré un franc succès, comme vous pourrez le constater en page 2 de l’album photos dédié à l’événement sur la photothèque de l’Université.

Par ailleurs, les vidéos des conférences sont désormais disponibles sur la webTV de l’Université.

Félicitations à Yann Briheche, ancien doctorant de l’équipe ReV, pour son Thales PhD Prize 2018 !

Yann Briheche, ancien doctorant de Damien Chablat et Fouad Bennis (diplômé en novembre 2017), est l’un des 3 lauréats du Thales PhD Prize 2018. Il a reçu son trophée des mains de Marko Erman, Directeur technique de Thales, le 29 novembre 2018, lors d’une cérémonie en présence du Comité technique du Groupe.

Le PhD Prize se déroule en deux temps : les directions techniques des GBUs et des pays sélectionnent 14 candidats parmi les quelque 60 doctorants qui ont réalisé leur thèse dans un laboratoire du Groupe et l’ont soutenue l’année précédente. Chaque nominé soumet un dossier au Comité de sélection qui distingue trois lauréats. Ce prix traduit la volonté de Thales de valoriser la formation par la recherche tout en renforçant les partenariats du Groupe avec le monde de la recherche académique.

Yann Briheche a reçu le PhD Prize pour sa thèse sur l' »Optimisation du maillage de la veille sur radar à balayage électronique à panneau fixe », réalisée sur un financement de la DGA, dirigée par Fouad Bennis et Damien Chablat de l’Ecole Centrale Nantes et encadrée par Frédéric Barbaresco au sein de Thales Land & Air Systems. Les radars modernes ont des antennes tout numérique leur donnant une plus grande agilité pour accomplir de multiples missions. Ces nouveaux degrés de liberté nécessitent de nouveaux outils pour utiliser plus efficacement les capacités de l’antenne.

Yann a étudié et développé des algorithmes pour l’optimisation du maillage de l’espace par les faisceaux de veille, basés sur l’optimisation combinatoire. Les résultats de la thèse sont actuellement industrialisés sous forme de nouveaux outils d’aide à l’ingénierie des radars multifonction de la BL « Surface Radar ». Ces outils pourront aussi aider au prototypage et au design de nouveaux projets Radar. Ils visent à terme le développement de radars agiles et intelligents, capables de s’adapter dynamiquement aux besoins de la situation opérationnelle.

Yann a rejoint le Laboratoire Décision et Optimisation dirigé par Florence Aligne au sein de Thales Research & Technology.

Copyright : LS2N 2017 - Mentions Légales - 
 -