Home » Articles posted by Laurence DRANT

Projet OnBoard (connecting cities through education)

Le projet OnBoard est un projet Européen dont la ville de Nantes est partenaire et que Colin de la Higuera et Bastien Masse accompagnent à partir de leur expérience dans Class’Code et la Chaire Unesco. L’objectif est de bâtir des projets éducatifs à l’échelle de la ville, incluant de nombreux acteurs : l’école, les entreprises, les associations et l’enseignement supérieur.

La réunion du projet à Albergaria-a-Velha, au Portugal, en septembre 2019 était organisée autour du rôle de l’enseignement supérieur dans ce type de dispositifs. Voir l’interview de Colin sur YouTube.

Pour en savoir plus ou participer à ce type de projets au sein de la Chaire Académique Education Ouverte et Intelligence Artificielle, contactez : cdlh@univ-nantes.fr ou bastien.masse@univ-nantes.fr.

Retour sur le salon « Bio’mim Expo » à la Villette

Matthieu Furet, doctorant en 3ème année sous la direction de Philippe Wenger dans l’équipe ReV, a participé fin octobre avec Anick Abourachid du MNHN au salon « Bio’mim Expo » à la Villette à Paris, pour faire de la diffusion autour du projet ANR « Avineck ».

Ce salon, qui s’adresse surtout aux entreprises qui s’inspirent de la nature pour innover (biomimétisme) connaît une forte fréquentation, avec près de 4000 visiteurs.

Matthieu et Anick Abourachid ont pour leur part participé au « Bio’mim Lab show » : en 30 minutes, sur une scène au milieu du salon, ils ont présenté et échangé sur leurs thématiques de recherche devant une vingtaine d’auditeurs.
Anick a d’abord essayé de déconstruire les idées reçues sur les cous des oiseaux en expliquant que tous les oiseaux ont un long cou caché sous les plumes. Puis elle a montré les propriétés intéressantes des oiseaux (performances cinématiques, dynamiques). Matthieu a enchaîné en expliquant que ces performances intéressent les roboticiens, d’où l’idée de cette collaboration. Il a parlé de ses travaux pour la conception de robots innovants s’inspirant de la nature, et a fait une démonstration avec le prototype. Son sujet de thèse s’inscrit dans cette problématique : Modéliser et concevoir des systèmes robotiques innovant s’inspirant des cous d’oiseaux et utilisant le principe de tenségrité.

BATIPRINT 3D : Prix coup de coeur de la Fondation de la Banque Populaire Grand Ouest

La Fondation de la Banque Populaire Grand Ouest a remis le 5 décembre 2019 des bourses à nos collègues chercheurs de l’Université de Nantes.
Parmi les lauréats nantais de la Promotion 2019 de son Territoire Recherche, Benoît FURET a reçu le « Prix Coup de cœur » pour son projet Batiprint 3D doté d’une bourse de 10 000€.

Gaëlle JOUIS

Après un diplôme d'ingénieure en Informatique (spécialité Informatique
Décisionnelle) à Polytech Nantes, Gaëlle a rejoint les rangs de la DSI de Pôle Emploi en septembre 2018, en tant que Data Scientist sur le site de
Nantes. Elle a donc 1 an d'expérience en science des données, notamment en analyse sémantique. Elle a principalement travaillé en Python, SQL / HQL et Scala. C'est avec la DSI de Pôle Emploi ainsi qu'avec Harold Mouchère (Directeur de thèse) et Fabien Picarougne (encadrant) que son projet de Thèse CIFRE s'est construit. Le sujet est : "Explicabilité des modèles profonds sur des données à composante textuelle : entre modèle explicite et visualisation".

Parag KHANNA

Titulaire du master européen en robotique avancée (EMARO +) cohabilité par Centrale Nantes et l’Université de Gênes, Parag est intéressé par la R&D en robotique. Il a rejoint l’équipe ReV en tant qu’ingénieur contractuel pour travailler sur le projet AVINECK dirigé par Philippe Wenger et Damien Chablat. Le projet AVINECK vise à concevoir un bras robotique innovant inspiré du cou d’un oiseau. Parag participera à la validation expérimentale du prototype, à la mise en place des expériences nécessaires et à l’évolution technique du bras robotique.

Science ouverte – Objectif : 100 % des publications CNRS en accès ouvert pour fin 2020

Pour réaliser la « révolution nécessaire » qu’est la science ouverte, le CNRS se dote d’une feuille de route (dévoilée par Antoine Petit le 18/11/19 lors des 2èmes journées nationales de la science ouverte).

Le CNRS se fixe 4 objectifs :

  • atteindre 100 % des publications en accès ouvert d’ici à fin 2020 ;
  • développer la gestion et le partage des données ;
  • promouvoir des infrastructures et des outils pour la fouille et l’analyse des contenus scientifiques ;
  • revoir l’évaluation individuelle des chercheurs.

Voir la feuille de route du CNRS (pdf en ligne).

IT Tour Nantes 2019 – Intervention d’Harold Mouchère

Harold Mouchère est intervenu le 16 octobre à l’IT tour 2019 organisé par le « Le Monde informatique ».

Durant son exposé sur l’intelligence artificielle, il a présenté deux projets en cours au laboratoire :

  • un premier, CROHN-IPI, sur les réseaux profonds pour l’imagerie médicale visant à l’aide au diagnostic de la maladie de Crohn,
  • un second en environnement industriel : application de dévracage pour l’aide à la préparation automatisée assistée par robot industriel.

NDW 2019, Fête de la Science, 80 ans du CNRS… Avancées du projet VESPACE

En ce début d’automne, Florent Laroche (équipe IS3P) et Paul François (doctorant) ont profité de plusieurs événements de diffusion de la culture scientifique et technique pour présenter la dernière version du projet VESPACE :

  • le 20 septembre à la Halle 6 pour la Nantes Digital Week
  • du 4 au 6 octobre au Musée des Confluences à Lyon pour la Fête de la Science
  • le 11 octobre au Château des Ducs de Bretagne pour une nocturne exceptionnelle Musée Tech.

Des avancées notables concernent le modèle virtuel lui-même et les capacités d’interaction offertes par l’expérience immersive

– Du point de vue du modèle d’abord, de nombreux détails ont été améliorés afin de se rapprocher d’une salle de spectacles de marionnettes fonctionnelle et réalisée : les éclairages sont plus détaillés et physiquement réalistes. Les coulisses du castelet où l’on jouait ont également été restitués.

Castelet

– Du point de vue de l’interaction, l’équipe est désormais capable d’afficher l’ensemble des sources qui ont servi à la restitution virtuelle de l’espace directement depuis l’expérience immersive. Contrairement à d’autres systèmes, le leur permet l’affichage complet des données contenues dans la base à partir des relations spatiales et/ou logiques entre les éléments de l’espace virtuel et ceux de la base. 
– Un meilleur suivi des expériences vécues par les chercheurs dans l’immersion virtuelle (suivi de la position, des commentaires et des actions) à des fins d’analyse est également possible.

Heatmap des positions préférées lors des visites

Une occasion pour découvrir ou redécouvrir la vidéo réalisée par le RFI OIC sur la chaîne Youtube du labo.

Copyright : LS2N 2017 - Mentions Légales - 
 -