Home » Actualités » Archive by category "Prix et distinctions"

La société Easybroadcast a reçu le prix européen EIT Digital

La société Easybroadcast a récemment été récompensée par le EIT Digital Challenge, la plaçant ainsi parmi les 10 licornes européennes.

Créée en 2016 par Soufiane Rouibia, la scaleup deep-tech édite un logiciel en mode Saas qui permet d’optimiser la bande passante consommée par les diffuseurs de contenus audio et vidéo en streaming (VOD, SVOD et services internet utilisant la vidéo). Ce produit émane d’un projet collaboratif LINA (Patricia Serrano Alvarado) et IRCCyN (Benoît Parrein) intitulé « P2PWeb« .

EasyBroadcast propose une solution brevetée de streaming hybride de contenus audio et vidéo combinant un modèle client-serveur standard et un modèle de diffusion d’internaute à internaute (peer-to-peer). Chaque internaute peut ainsi agir comme un micro-serveur dès qu’il reçoit des segments de contenu vidéo ou audio. Les internautes sont sélectionnés intelligemment via des algorithmes de géolocalisation et de correspondance de qualité de service. De ce fait, un large public ne constitue plus un risque de saturation des serveurs du diffuseur de contenus mais plutôt un atout. Les coûts de bande passante peuvent ainsi être réduits jusqu’à 75% pour les contenus vidéo et jusqu’à 90% pour les contenus audios avec une meilleure qualité de service.

Plus de détails : https://www.atlanpole.fr/portraits/soufiane-rouibia/

Félicitations à Yann Briheche, ancien doctorant de l’équipe ReV, pour son Thales PhD Prize 2018 !

Yann Briheche, ancien doctorant de Damien Chablat et Fouad Bennis (diplômé en novembre 2017), est l’un des 3 lauréats du Thales PhD Prize 2018. Il a reçu son trophée des mains de Marko Erman, Directeur technique de Thales, le 29 novembre 2018, lors d’une cérémonie en présence du Comité technique du Groupe.

Le PhD Prize se déroule en deux temps : les directions techniques des GBUs et des pays sélectionnent 14 candidats parmi les quelque 60 doctorants qui ont réalisé leur thèse dans un laboratoire du Groupe et l’ont soutenue l’année précédente. Chaque nominé soumet un dossier au Comité de sélection qui distingue trois lauréats. Ce prix traduit la volonté de Thales de valoriser la formation par la recherche tout en renforçant les partenariats du Groupe avec le monde de la recherche académique.

Yann Briheche a reçu le PhD Prize pour sa thèse sur l' »Optimisation du maillage de la veille sur radar à balayage électronique à panneau fixe », réalisée sur un financement de la DGA, dirigée par Fouad Bennis et Damien Chablat de l’Ecole Centrale Nantes et encadrée par Frédéric Barbaresco au sein de Thales Land & Air Systems. Les radars modernes ont des antennes tout numérique leur donnant une plus grande agilité pour accomplir de multiples missions. Ces nouveaux degrés de liberté nécessitent de nouveaux outils pour utiliser plus efficacement les capacités de l’antenne.

Yann a étudié et développé des algorithmes pour l’optimisation du maillage de l’espace par les faisceaux de veille, basés sur l’optimisation combinatoire. Les résultats de la thèse sont actuellement industrialisés sous forme de nouveaux outils d’aide à l’ingénierie des radars multifonction de la BL « Surface Radar ». Ces outils pourront aussi aider au prototypage et au design de nouveaux projets Radar. Ils visent à terme le développement de radars agiles et intelligents, capables de s’adapter dynamiquement aux besoins de la situation opérationnelle.

Yann a rejoint le Laboratoire Décision et Optimisation dirigé par Florence Aligne au sein de Thales Research & Technology.

Stéphane Caro reconnu reviewer de l’année du Journal of Mechanisms and Robotics

Stéphane Caro, chercheur au sein de l’équipe RoMaS s’est vu décerner le prix du reviewer de l’année par l’American Society of Mechanical Engineers pour son implication dans le comité de relecture du Journal of Mechanisms and Robotics.

Ce prix récompense les relecteurs qui ont apporté une contribution remarquable au journal en termes de quantité, de qualité et de temps de traitement des révisions effectuées au cours des 12 derniers mois. Le prix comprend une plaque murale, 50 téléchargements gratuits de la collection numérique ASME et un abonnement gratuit d’un an à la revue.

 

Félicitations à Hugo Brunelière pour son Best Paper Award à la conférence MODELS 2018 !

Hugo Brunelière, ingénieur de recherche au sein de l’équipe NaoMod est lauréat d’un Springer SoSyM 2018 Best Paper Award de la conférence internationale MODELS 2018 pour son travail en collaboration avec le Karlsruhe Institute of Technology (KIT), l’Open University of Catalunya (UOC) / ICREA et la Technical University Of Vienna (TU Wien).
Plus de détails sur http://www.sosym.org/awards/

Best research paper décerné à Matthieu Furet et Philippe Wenger à la conférence MEDER !

Matthieu Furet, doctorant au sein de l’équipe ReV et Philippe Wenger ont reçu la médaille d’argent du best research paper award à la conférence MEDER (IFToMM Symposium on Mechanism Design for Robotics), qui a eu lieu à Udine (Italie) du 11 au 13 septembre 2018.

Ce prix récompense leur publication intitulée « Workspace and Cuspidality Analysis of a 2-X Planar Manipulator ». Voir l’abstract.

ACM distinguished paper award pour Nicolas Tabareau à ICFP 2018

Nicolas Tabareau (équipe Gallinette) a reçu l’ACM distinguished paper award à la conférence ICFP (International Conference on Functional Programming) qui a eu lieu à Saint-Louis (USA) du 23 au 29 septembre 2018.

Ce prix récompense la publication intitulée « Equivalences for Free: Univalent Parametricity for Effective Transport », rédigé avec Mathieu Sozeau, chercheur au sein de l’équipe parisienne PI.R2, et Éric Tanter de l’University of Chile.

Voir l’article.

Les projets GreenApp et GL4MA : lauréats de l’AAP PERFECTO de l’ADEME

Le projet GreenApp (Conception et développement d’un outil innovant à base d’intelligence artificielle pour aider au développement d’applications à faible consommation d’énergie et réduire l’empreinte des datacenters) porté par Mourad Oussalah, Professeur des Universités au sein de l’équipe AeLoS, est lauréat de l’appel à projets PERFECTO de l’ADEME.

Objectifs :
Le projet GreenApp consiste à proposer à l’ensemble des développeurs d’application et des architectes des méthodes et des outils performants pour réduire de manière substantielle la consommation énergétique des applications s’exécutant dans des datacenters . Ces outils innovants à base d’intelligence artificielle proposeront notamment au développeur un assistant d’aide au développement. Les outils de monitoring, à l’échelle de l’application et du datacenter permettront de constituer une cartographie de
la consommation énergétique de leur application au sein du datacenter. En particulier, le gain en terme de serveur économisé pourra être évalué voire calculé en situation
réelle.
Le projet GreenApp vise donc à réduire l’empreinte énergétique des applications s’exécutant dans des datacenters, mais aussi la nécessité de construire de nouveaux datacenters, limitant ainsi les impacts sur les ressources, la pollution et l’énergie nécessaire à la fabrication de ces équipements et des serveurs.
Partenaires : Beotic, Green Software Solution, et EasyVirt
*********
Le projet Green Label for Microservices Architecture – GL4M, coordonné par Sigma Informatique avec ARMINES/DAPI (Département Automatique Productique et Informatique) a pour objectifs la conception et la développement d’un socle technique pour le pilotage automatique d’architectures microservices éco-responsables pour le Cloud

Le Cloud Computing, au travers de son modèle en couche et de l’accès à ses services à la demande, a bouleversé la façon de gérer les infrastructures (couche IaaS) et la manière de délivrer les logiciels (couche SaaS). Facilitant la mutualisation des ressources dans de grands
centres de données, le Cloud a permis de rationaliser la consommation d’énergie mais paradoxalement n’empêche pas la prolifération des centres de données et l’augmentation de
l’empreinte énergétique.
Contrairement aux travaux actuels qui visent à améliorer l’efficacité énergétique des centres de données en proposant des solutions au niveau du matériel ou encore de l’infrastructure IaaS – c’est-à-dire sur les couches basses du Cloud –le projet GL4MA utilise une approche d’éco-élasticité logicielle sur les couches hautes du Cloud. En s’inspirant à la fois du mécanisme d’« effacement de la consommation électrique » et du concept d’innovation frugale (jugaad) – qui permettent de déformer le logiciel en vue de renvoyer une « valeur suffisante » au client mais moins énergivore –le projet GL4MA propose que le logiciel SaaS participe lui- même à la réduction de la consommation énergétique en
utilisant soit moins de ressources, soit des ressources alimentées directement par des énergies renouvelables. Cependant, aujourd’hui, les applications SaaS sont souvent conçues comme un bloc monolithique. Par conséquent, les applications SaaS sont peu élastiques et 3 difficilement reconfigurables à l’exécution, les empêchant ainsi de participer à la diminution de l’empreinte carbone d’un système Cloud.
Le projet GL4MA a pour objectif de concevoir et développer un socle technologique (outils, framework, langages dédiés) pour le pilotage automatique d’architectures microservices éco-responsables pour le Cloud. Les applications SaaS seront mises en œuvre en suivant un style d’architecture microservices, déployées dans des conteneurs légers et seront reconfigurables à l’exécution. Ce socle permettra d’exposer dynamiquement aux utilisateurs finaux un label indiquant que le logiciel utilisé consomme moins ou consomme « vert » (selon la charge cliente, la disponibilité d’énergie renouvelable).
Les expérimentations seront réalisées à travers des cas d’étude et la présence d’énergie renouvelable sera dans un premier temps simulée. En fin de projet, le socle technologique sera déployé dans le cadre de la plateforme CPER SeDuCe, une infrastructure dédiée à l’étude des problématiques croisées du Cloud et des énergies renouvelables.

Félicitations à Damien Chablat pour son best paper award à la conférence Eucomes !

Damien Chablat (équipe ReV) a été récompensé pour son article intitulé « Sef-motion of the 3-PPS parallel robot with delta-shaped base« .

à la conférence sur « Mechanism Science » EuCoMeS

qui s’est tenue à Aachen en Allemagne du 4 au 6 septembre 2018.

Co-auteurs : Erika Ottaviano (DICeM, University of Cassino and Southern Lazio) et Swaminath Venkateswaran (LS2N).

Copyright : LS2N 2017 - Mentions Légales - 
 -