Home » Actualités » Archive by category "Prix et distinctions"

La prestigieuse « Taylor medal » du CIRP 2021 décrochée par Yicha ZHANG (ancien doctorant IS3P)

Yicha ZHANG, ancien doctorant de l’équipe IS3P (thèse réalisée sous la direction d’Alain Bernard et soutenue en août 2014) puis collaborateur en tant que post-doc sur un projet européen, vient de se voir décerner la Taylor Medal du CIRP (The International Academy for Production Engineering – https://www.cirp.net/).

C’est la plus haute distinction que peut obtenir un jeune chercheur (>35 ans) au sein de cette Académie. Dans l’Histoire de cette Académie (depuis 1951), seuls Roland WEILL (1958) et Anthony BEAUCAMP (2015 qui travaille au Japon) ont obtenu cette récompense décernée chaque année au titre d’un papier publié dans les CIRP Annals et de la présentation qui en est faite lors de la semaine scientifique fin août (https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S000785062030113X).

Yicha ZHANG est aujourd’hui Maître de Conférences à l’UTBM depuis deux ans et vient de soutenir son HDR de l’Université de Nantes le 16 janvier dernier, donc 6 ans et demi après sa soutenance. Il co-encadre actuellement deux doctorants : Zhen HONG (dont la date prévisionnelle de soutenance est le 28 avril) et Zhiping WANG dont la soutenance est prévue en septembre (et qui est lui aussi co-auteur du papier récompensé).

Yicha ZHANG a tenu à remercier l’équipe IS3P et le LS2N dans son ensemble pour lui avoir donné un cadre favorable au développement de ses travaux.

🏆 Un Emmy pour IPI !

Revenons sur un événement qui a fait la « une » de notre newsletter et qui est paru dans de nombreux médias : l’Université de Nantes a gagné un Emmy Award !
Quelles étaient les problématiques scientifiques qui nous ont menés à cette récompense ?

Citons d’abord quelques mots sur l’équipe. Il s’agit de travaux de recherche coordonnés par Patrick Le Callet, professeur des Universités au sein de l’équipe IPI, accompagné de :

  • Lukas Krasula, post-doctorant LS2N/IPI (ancien doctorant IRCCyN/IVC), et aujourd’hui chercheur chez Netflix,
  • Yoann Baveye, ingénieur de recherche Capacités,
  • Suiyi Ling, ingénieur de recherche Capacités (ancien doctorant LS2N/IPI)
  • et Jing Li, post-doctorante LS2N/IPI (ancienne doctorante IRCCyN/IVC)
    en collaboration étroite avec la cellule iXpel de Capacités.

Ces recherches font bien sûr écho aux activités menées dans l’équipe IPI – antérieurement IVC – depuis de nombreuses années, en interdisciplinarité et suivant les idées visionnaires de Dominique Barba, premier Professeur recruté à l’IRESTE (qui formera Polytech Nantes avec l’ISITEM et l’ESA IGELEC en 2000) et ex directeur-adjoint de l’IRCCyN, aux côtés de Jean-François Lafay.
La problématique générale est l’utilisation de tests subjectifs (évalués par des utilisateurs) réalisés sur des contenus multimédia (images fixes ou vidéo) pour optimiser des algorithmes de compression des images. Les algorithmes existants ont de nombreux paramètres ; la question est de choisir la meilleure configuration pour minimiser la quantité de données utilisée (à stocker ou à transporter) tout en maximisant la qualité d’expérience utilisateur.

Ce qui fait l’originalité des travaux récompensés ici, c’est l’utilisation de l’IA (principalement du deeplearning) pour booster les différentes étapes du processus :

Ce projet est aussi original par d’autres aspects. En grande partie financé via des fonds collectés par la Fondation de l’Université de Nantes, le projet est complètement orienté « open innovation » et a bénéficié de collaborations / échanges avec d’autres acteurs, universités américaines et géants du numérique, travaillant dans ce même cadre d’innovation ouverte. Les résultats sont tous directement disponibles en open source pour toutes les communautés. Ils ont bénéficié d’une tribune sur des démonstrateurs à très grande échelle, sur tous les continents, et ont de fait séduit et été adoptés par quasiment tous les ingénieurs travaillant dans le domaine de la diffusion multimédia.
Ce circuit court entre recherche – innovation jusqu’à faire partie de la boîte à outils de tous les ingénieurs du domaine est singulier.

Au-delà de leur aspect philanthropique, les travaux portent d’autres belles valeurs, adressant des objectifs de développement durable, notamment la réduction de l’empreinte carbone de la diffusion numérique, mais aussi de limitation de l’exclusion numérique en favorisant la diffusion des contenus culturels (et pas seulement ceux de Netflix) sur des infrastructures réseaux à débit limité.

Il reste encore beaucoup à faire, notamment pour les contenus générés / produits par le grand public, qui nécessitent de nouvelles recettes (respectueuses notamment de la confidentialité). Mais d’autres dons arrivent, donc à suivre !…

***************

NB : Retrouvez tous les articles et interviews dans la rubrique « revue de presse » de la LS2News.

L’Université de Nantes récompensée d’un Emmy® Award !

Et l’Emmy® Award est attribué à…. l’Université de Nantes !

« Très heureux et fier de vous annoncer que l’Université de Nantes est la 1ère université française à obtenir un Emmy® Award de la technologie et de l’ingénierie par l’Académie nationale américaine des arts et des sciences de la télévision (72ème édition de ce prix) pour sa collaboration avec Netflix par la NATAS !

C’est seulement la 2ème fois en 20 ans qu’une université est récompensée ! »

Patrick Le Callet (équipe IPI), la Fondation de l’Université, Capacités, ont été félicités pour une innovation ouverte (open innovation) fruit d’une collaboration exemplaire entre acteurs industriels et institutions académiques (3 universités, 2 américaines, et le LS2N).

« Nous sommes co-primés pour les outils « ouverts » pour optimiser la qualité perceptuelle de la compression vidéo. C’est en lien avec les choses que nous faisons notamment avec/grâce à Netflix dont vous avez sûrement déjà entendu parlé. » Patrick Le Callet

Patrick Le Callet est très heureux que soit mis ainsi en lumière une démarche d’open innovation, le continuum naturel de la science ouverte.

La cérémonie de remise des prix aura lieu en octobre 2021.

Félicitations à l’équipe ReV pour son best paper award lors de la conférence ICINCO !

Lors de la 17ème édition de la conférence ICINCO (International Conference on Informatics in Control, Automation and Robotics), Anne Kalouguine, Christine Chevallereau et Yannick Aoustin ont reçu le prix du best paper award. L’article récompensé est : « Definition of a Walking with starting and stopping motions for the Humanoid Romeo ».

Béatrice Daille (équipe TALN) est nommée membre d’honneur de la SIF en 2021 !

La Société informatique de France distingue chaque année des personnalités pour leur engagement dans la promotion de la discipline Informatique, que ce soit dans la société, l’enseignement, la recherche ou l’industrie.  Ces personnalités sont «Membres d’honneur » de la SIF.

Cette année 2021, quatre personnalités ont été nommées membres d’honneur dont Béatrice Daille, professeure des Universités et membre de l’équipe TALN. Retrouvez son portrait sur le site de la SIF.

Félicitations à elle pour cette distinction !

La cérémonie de nomination 2021 se déroulera le 2 février 2021, lors du congrès annuel de la SIF qui aura lieu en ligne.

Le projet TIRREX est lauréat de l’AMI EquipEx+

Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation et Guillaume Boudy, secrétaire général pour l’investissement ont annoncé dans un communiqué de presse le 18/12/20 que le projet TIRREX (Technological Infrastructure for Robotics Research of Excellence) faisait partie des 50 lauréats (sur 135 dépôts) de l’appel à manifestations d’intérêt « équipements structurants pour la recherche – ESR / EquipEx+« .

TIRREX est le fruit de plusieurs années de recherche et de réflexion dans le domaine de la robotique. Il vise à développer de nouvelles plateformes emblématiques en robotique avec une coordination nationale pour leur accès et leur développement. Le projet rassemble tous les acteurs majeurs de la recherche académique française en robotique (CNRS, INRIA, CEA, INRAE) avec 19 partenaires. Il s’articule autour de 6 axes thématiques : Robotique humanoïde, Robotique XXL, Micro-Nano robotique, Robotique terrestre autonome, Robotique aérienne et Robotique médicale, et des axes transverses : Prototypage & Conception et Manipulation, conçus pour irriguer les axes thématiques. Amenant l’ouverture à un niveau jamais atteint en robotique, un 3ème axe transversal se concentrera sur l’infrastructure ouverte. Il vise à garantir, à normaliser l’accès et le caractère libre des données, des logiciels et des publications produites (FAIR data et logiciels open source).
Au-delà de l’intérêt scientifique de cette infrastructure pour la recherche en robotique, TIRREX s’appuie également sur le soutien de plus de cinquante entreprises ou réseaux d’entreprises, soulignant son intérêt économique majeur.

Le porteur local est Stéphane Caro, aidé de Benoit Furet.

Quelques données chiffrées :

Coût complet : 41,6M€
Aide demandée : 12,8M€ + 1M€ (8% FG) = 13,8M€
Apport : 27,8M€
19 partenaires (tutelles) dans le projet : 9 partenaires bénéficiant de fonds, 10 impliquant du personnels /et des cofinancements
23 laboratoires de recherches impliqués en tant que partenaires majeurs des plateformes
32 laboratoires partenaires de ce projet au total (23+9 autres) représentant 222 personnes (168 EC + 54 Ingénieurs) impliquées et potentiellement 750 utilisateurs en comptant les collègues.
Engagement de la part du CNRS et de l’INRIA sur les postes d’ingénieurs en développement du projet.
Soutiens :
26 de la Recherche (CNRS, CEA List, INRIA, GDR Robotique…)
15 de notre écosystème (Ministère des Armées, RobAgri, FFC Robotique…)
40 d’industriels (Airbus, Bouygues, Eiffage, PSA, Renault, Safran, Thales…)

Félicitations à Elaheh MALEKI (ancienne doctorante IS3P) pour son prix de thèse AFIS

Lors du Forum de L’AFIS (Association Française d’Ingénierie Système) qui s’est tenue les 9 et 10 décembre 2020, Elaleh Maleki s’est vue décerner un prix pour sa thèse remarquable sur des travaux autour de l’Ingénierie Système.

Ancienne doctorante au sein de l’équipe IS3P sous la responsabilité d’Alain BERNARD (directeur de thèse) et Farouk BELKADI (co-encadrant), Elaheh MALEKI avait soutenu sa thèse intitulée « Un modèle sémantique basé sur l’ingénierie des systèmes pour supporter le cycle de vie des systèmes « Produit-Service », en 2018.

Félicitations à Assia Mahboubi pour la prestigieuse bourse ERC !

Assia Mahboubi, membre de l’équipe-projet Gallinette au centre Inria de Rennes vient de remporter une bourse ERC (European Research Council) Consolidator Grant 2020.

Grâce à ce soutien, elle pourra consolider son équipe et avoir un impact considérable sur les mathématiques calculatoires en poursuivant les travaux du projet FRESCO (fast and reliable symbolic computation for computer-aided mathematics). La présentation du projet a eu lieu lors du dernier CSI plénier (elle annexée au compte-rendu sur le wiki).

Plus d’infos ici !

_____________________________________________________________________

En 2020, le Conseil européen de la recherche (ERC) financera 327 chercheurs et chercheuses en Europe à travers ses « ERC Consolidator grants », pour un montant total de 655 millions d’euros tirés du programme cadre H2020. Ces bourses, qui soutiennent le meilleur de la recherche exploratoire dans trois grands domaines – sciences humaines et sociales, physique et ingénierie et sciences de la vie – récompensent des porteurs de projets en Europe ayant obtenu leurs doctorats 7 à 12 ans auparavant. Les bourses « consolidators » (jusqu’à 2,75 millions d’euros) se situent entre les bourses « starting » (jusqu’à 2 millions d’euros) – 2 à 7 ans après le doctorat – et « advanced » (jusqu’à 3,5 millions d’euros) qui visent les chercheurs confirmés. Elles sont attribuées une fois par an pour une durée de 5 ans à des scientifiques issus de tous les pays du monde, mais devant accomplir leurs travaux de recherche dans un pays européen ou associé. Cette année, 37 % des bourses ont été accordées à des femmes chercheuses, la proportion la plus élevée depuis le début du programme Consolidator. (information CNRS Hebdo du 09/12/20)

H2020 : Beau palmarès pour le projet ROCABLE

Le projet « ROCABLE – Towards Safe and Collaborative Cable-Driven Parallel Robots« , soumis mi-juillet dans le cadre de l‘appel à projets COVR a été accepté.

Ce projet, coordonné par Stéphane Caro, implique les équipes RoMaS, ReV et OGRE du LS2N, ainsi que l’IRT Jules Verne, Eiffage Énergie Systèmes – Clemessy, et INRIA Sophia-Antipolis.

Le projet ROCABLE aborde les questions de sécurité spécifiques aux Robots Parallèles à Câbles (RPC), une classe de robots parallèles dont la plate-forme mobile est reliée à une base fixe par des câbles. La nature non rigide, de faible masse et élastique des câbles pose aux RPC des problèmes de sécurité uniques. De plus, l’absence de normes et d’études de sécurité sur les RPC est un obstacle important à l’adoption des RPC dans l’industrie. Les objectifs du projet COV-R ROCABLE sont de :

  1. Déterminer les normes et directives pertinentes pour utiliser des RPC coexistant avec les opérateurs humains ;
  2. Faire part aux partenaires de COV-R des aspects nouveaux concernant les RPC qui pourraient être soumis aux autorités de régulation ;
  3. Utiliser les protocoles existants définis par les partenaires de COV-R et les appliquer lorsque pertinents à COV-R ROCABLE
  4. Développer des fonctions logicielles/matérielles liées à la sécurité pour gérer l’arrêt d’urgence des RPC ;
  5. Analyser les risques et fournir des solutions de secours (redondance d’actionnement, limites de l’espace de travail, facteurs de sécurité plus importants et inspection).

Les résultats du projet COV-R ROCABLE rapprocheront les robots parallèles à câbles du marquage CE.

Félicitations à Zhongmou Li pour son Best Student Paper Award à la conférence ROMANSY 2020 !

Zhongmou Li, doctorant au sein de l’équipe ARMEN, a obtenu le Best Student Paper Award lors du 23ème CISM IFToMM Symposium on Robot Design, Dynamics and Control (en ligne exceptionnellement cette année),

L’article avec lequel il concourait s’intitule : « Dynamic Modeling and Controller Design of a Novel Aerial Grasping Robot ».

Le papier de F. Zaccaria, S. Briot, M.T. Chikhaoui, E. Idà and M. Carricato “An Analytical Formulation for the Geometrico-static Problem of Continuum Planar Parallel Robots » a quant à lui été finaliste du Best Research Paper Award.

Voir les proceedings.

Copyright : LS2N 2017 - Mentions Légales - 
 -