Home » Archive by category "Actualités"

Fatoumata Dama obtient le best student paper award à la conférence ICTAI 2021

Fatoumata Dama, doctorante au sein de l’équipe DUKe, a remporté l’un des 4 best student paper awards délivrés lors de la conférence ICTAI 2021The 33rd IEEE International Conference on Tools with Artificial Intelligence.

La publication récompensée est la suivante :

F. Dama and C. Sinoquet (2021) Prediction and Inference in a Partially Hidden Markov-switching Framework with Autoregression. Application to machinery health diagnosis. Accepted at the 33rd IEEE International Conference on Tools with Artificial Intelligence, ICTAI2021, 8 pages, 1-3 november

Retrouvez l’article sur HAL : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-03345260

Appel à témoignages pour le Labo des Savoirs

Agathe Petit, rédactrice en chef du Labo des Savoirs, recherche des experts pour s’exprimer sur les thèmes suivants dans de futures émissions :

1. robotique et expression corporelle, esthétique visuelle

2. cybersécurité : la question de nos données personnelles.

N’hésitez pas à entrer en contact avec elle (contact@labodessavoirs.fr) !

Tony Ribeiro remporte le best paper award à la conférence internationale ILP

Tony Ribeiro, post-doc au sein de l’équipe MeForBio dans le cadre d’un projet collaboratif franco-japonais co-financé par le National Institute of Informatics (NII, à Tôkyô) et le RFI Atlanstic 2020, a obtenu le « best paper award » à la conférence internationale ILP (International Conference on Inductive Logic Programming). Il s’agit d’une conférence de référence dans le domaine de la programmation logique inductive, sous-domaine de l’intelligence artificielle. Elle a cette année été intégrée à la conférence IJCLR (International Joint Conference on Learning & Reasoning). 

Tony a démarré ce travail l’an dernier en partant 6 mois au NII dans l’équipe de Katsumi Inoue, et l’a concrétisé par un article tout juste accepté dans la revue « Machine Learning Journal ». Il l’a poursuivi au cours de son post-doc au sein de l’équipe MeForBio depuis janvier 2021. 
Sa contribution se situe dans le domaine de l’apprentissage de modèles dynamiques explicables de systèmes biologiques. Jusqu’alors, pour construire un modèle discret à partir de données de séries temporelles (par exemple des données d’expression génétique en fonction du temps), il fallait faire une hypothèse préalable sur le mode de mise à jour du modèle. Cette question des modes de mise à jour est au coeur de nombreuses recherches, et parmi les plus connus figurent les modes de mise à jour synchrone (plusieurs variables du modèle sont mises à jour simultanément) ou asynchrone (une unique variable peut être mise à jour). 
Dans cet article de 62 pages (“Learning any memory-less discrete semantics for dynamical systems represented by logic programs”, pre-print accessible sur https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02925942/), Tony a proposé avec ses co-auteurs un algorithme permettant d’apprendre un modèle logique à partir de données de séries temporelles sans faire d’hypothèse préalable sur le mode de mise à jour du modèle. Cet algorithme est accompagné d’une implémentation pratique, disponible sous la forme d’une API Python accessible à tous. L’apport de cette contribution a été reconnue tant par l’acceptation de cet article dans Machine Learning Journal (https://www.springer.com/journal/10994 – revue classée Q1 dans Scimago https://www.scimagojr.com/journalsearch.php?q=24775&tip=sid&clean=0) que par l’obtention de ce « best paper award ».  

Parvenu dans sa « black box » en direct des USA, le trophée tant attendu est enfin entre les mains de l’équipe IPI !

Il y a deux semaines, Patrick Le Callet a fait la surprise d’arriver en comité de direction avec l’original de l’Emmy award (décerné en février 2021 – retrouvez la brève sur cette information ici) précieusement dissimulé dans son coffret noir mat.

L’équipe IPI est aux anges, et plus largement le labo est fier de cette distinction exceptionnelle !

  

Best student paper award décerné à Dimitri Saingre (équipe STACK) lors de la conférence IEEE ISCC 2021

Lors du 26ème symposium IEEE on Computers and Communications (IEEE ISCC 2021) qui s’est tenu à Athènes du 5 au 8 septembre 2021, Dimitri Saingre, Thomas Ledoux et Jean-Marc Menaud ont reçu le prix du meilleur papier étudiant pour l’article: « The cost of immortality: a time to live for smart contracts. »

Financement du projet ABRomics

Le 1er septembre 2021 a débuté le projet ABRomics dans lequel l’équipe COMBI et la plateforme BiRD sont partenaires.

Le projet ABRomics-PF vise à développer une plateforme en ligne intersectorielle sécurisée One Health pour rendre accessibles les données de (méta)génomique des maladies infectieuses bactériennes et leurs métadonnées cliniques et épidémiologiques associées à un méta-réseau de chercheurs comprenant des épidémiologistes, des microbiologistes cliniques et la communauté de recherche au sens large.

Plus d’infos sur : https://www.france-bioinformatique.fr/en/news/abromics-a-numerical-platform-on-antimicrobial-resistance-to-store-integrate-analyze-and-share-multi-omics-data/

Le robot lamproie co-designé par l’équipe ReV : « AgnathaX » en couverture de Science Robotics

Johann Herault et Frédéric Boyer, enseignants-chercheurs au sein de l’équipe ReV, ont publié cet été un article avec des collègues de l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne. Cet article intitulé « Emergence of robust self-organized undulatory swimming based on local hydrodynamic force sensing » est paru dans le volume 6 / n°57 de la prestigieuse revue « Science Robotics » (add-on de la revue Science).
Le robot AgnathaX en forme de lamproie a été spécialement conçu pour étudier le mécanisme d’entraînement dans la nage ondulatoire et comprendre le rôle du système nerveux central et périphérique.

Deux vidéos pour mieux comprendre :

Recrutement de testeurs pour l’évaluation de la qualité vidéo et de la réalité virtuelle

Dans le cadre de projets réalisés, entre autres, sur la télévision Haute Définition (HD), sur la 4K, HDR et la réalité virtuelle, l’équipe testHD recrute des observateurs pour des séances d’évaluation de la qualité vidéo. Ces tests consistent à observer des séquences vidéo et à noter leur qualité. Une séance dure de 15 à 60 minutes et est indemnisée par des cartes cadeaux pour un montant de 10 à 15€/heure selon le test.

Les tests peuvent se dérouler dans l’enceinte de l’école polytechnique de l’Université de Nantes (sur le campus de la Chantrerie), à la Halle 6 Ouest (île de Nantes) ou même chez vous via la plateforme de test en ligne. Ponctuellement, l’équipe pourra réaliser des tests différents qui seront présentés dans le courriel d’invitation.

Pour ces tests, sont recherchés des HOMMES ET FEMMES MAJEUR-E-S DE TOUS AGES et de TOUTES PROVENANCES (et non sujettes aux crises d’épilepsie).

–> Vous pouvez en parler autour de vous et faire suivre l’information, surtout aux personnes extérieures à l’université.

Les testeurs doivent avoir une vision saine (les porteurs de lunettes ou de lentilles sont acceptés). Lors de la première séance, la vision (acuité, perception des couleurs) sera évaluée. Seules les personnes ayant une acuité supérieure à 9 dixièmes et ne présentant pas de défaut de perception des couleurs pourront être retenues. Pour les tests 3D, la perception de la 3D sera aussi évaluée. Les porteurs de lunettes passent le test avec leurs lunettes. Bien sûr, vous ne serez indemnisé que si vous avez passé une séance de test et donc si vous avez satisfait à ces conditions d’acuité visuelle et de perception des couleurs (et de perception de la 3D le cas échéant).

Les cartes cadeaux vous seront remises par mail le jour de la passation du test (après la dernière séance dans le cas d’un test en plusieurs séances). La liste des enseignes dans lesquelles les cartes sont utilisables figurent sur le site : Wedoogift.

Les tests s’étalent sur toute l’année du lundi au vendredi, et de 9h00 à 19h00. Vous participez quand vous le souhaitez.

Si vous êtes intéressé, si vous voulez aider la science ou merci d’indiquer vos nom, prénom, adresse mail et préférences de lieux de test en complétant le formulaire suivant : https://evento.renater.fr/survey/recrutement-de-testeurs-pour-l-evaluation-de-la-qualite-video-u85ewg0y

Nous vous contacterons pour passer une première séance dans les lieux de tests que vous aurez indiqués dans le formulaire.

Si vous souhaitez simplement obtenir des précisions, merci de contacter testhd@univ-nantes.fr .

Félicitations aux équipes SIMS et STR pour leur best paper award remporté lors de la conférence Audio Mostly 2021 !

Vincent Lostanlen (CR CNRS, équipe SIMS), Antoine Bernabeu (doctorant, équipe STR (encadrants : M. Briday, S.Faucou, O. H. Roux), Jean-Luc Béchennec (CR CNRS, équipe STR), Mikaël Briday (MCF ECN, équipe STR), Sébastien Faucou (MCF UN, équipe STR) et Mathieu Lagrange (CR CNRS, équipe SIMS) ont eu le plaisir de voir leurs travaux communs récompensés à l’occasion de la conférence Audio Mostly 2021.

Plus précisément, l’équipe mixte SIMS / STR a déposé un papier présenté lors du 2ème workshop international sur l’Internet des sons (IWIS 2021), organisé par le Département d’ingénierie de l’information et d’informatique de l’Université de Trento (Italie) qui s’est tenu du 1er au 3 septembre 2021. L’Internet des Sons est un domaine de recherche émergent, à l’intersection des domaines de l’Internet des Objets et de l’Informatique du Son et de la Musique.

Vous pouvez retrouver le talk sur la chaîne Youtube de Vincent, et l’article intitulé « Energy Efficiency is Not Enough: Towards a Batteryless Internet of Sounds » sur HAL.

Message d’Antoine Petit, PDG du CNRS, aux personnels

30/08/21

Chères et chers collègues,

J’espère que vous avez, tous et toutes, pu profiter de la trêve estivale pour vous reposer et vous ressourcer.

Si la crise sanitaire a encore beaucoup perturbé notre quotidien ces mois derniers, la vaccination et le respect des règles sanitaires permettent aujourd’hui de nous protéger au mieux et de nous retrouver en présentiel. C’est heureux car rien ne remplace les échanges directs et spontanés qui font la vie des collectifs.

À compter du 1er septembre, nous revenons donc au CNRS, comme dans toute la fonction publique, au régime de droit commun qui encadre le télétravail. Il est essentiel que son usage s’articule avec la cohésion et le bon fonctionnement des laboratoires, directions et services. Le guide du télétravail au CNRS vous fournit toutes les informations utiles dans ce but. (à télécharger sur l’adresse  https://intranet.cnrs.fr/Cnrs_pratique/recruter/Pages/T%C3%A9l%C3%A9travail.aspx)

Plusieurs beaux événements vont remplir les agendas des mois qui viennent et nous donner l’opportunité de parler de science et de montrer les multiples facettes d’un CNRS au cœur de la société.

Nous allons remettre les médailles d’or 2020 et 2021 à Françoise Combes et Jean Dalibar. Nous fêterons partout en France les médailles d’Argent, de Bronze, les Cristals et Cristals collectifs. Pour la première fois de notre histoire, nous décernerons des médailles de la médiation. Enfin, nous célèbrerons notre 200ème laboratoire commun avec une entreprise, et récompenserons les lauréates et lauréats des médailles 2020 et 2021 de l’innovation.

Nous accueillerons fin septembre plus de 600 nouveaux entrants que je me réjouis de rencontrer comme chaque année. Elles et ils auront désormais, comme chacun et chacune d’entre nous, à cœur de faire avancer les connaissances ou d’apporter un appui à la recherche, et, tous et toutes, de porter les valeurs du CNRS.

A ce sujet, je veux ici rappeler toute l’importance de la déontologie. L’actualité de cet été nous a amené à déplorer les prises de position publiques de certains scientifiques, sur des sujets éloignés de leurs champs de leurs compétences professionnelles. Leurs communications ne respectaient aucune des règles en vigueur dans le cadre de publications scientifiques, notamment le jugement par les pairs, seuls à même de contrôler la rigueur de la démarche. 

Le CNRS exige le respect des règles de déontologie des métiers de la recherche. Je compte sur chacun et chacune d’entre nous pour partager cette exigence qui assure notre raison d’être et est une des forces du CNRS.

Je souhaite à chacun et chacune d’entre vous une très bonne reprise.

Antoine Petit

Président-directeur général du CNRS

*********************************************

English version

Dear colleagues,

I hope you have all been able to make the most of the summer holiday to take a break and recharge your batteries.
While the health crisis continued to significantly disrupt our daily lives over the past few months, preventive vaccination and compliance with sanitary measures now enable us to enjoy better protection and resume physical presence at work. This is good news, since nothing can replace the direct and spontaneous exchanges that collective life brings.

From 1st September, the CNRS and the whole of the French civil service will revert to the standard regime on distance working. It is essential that those standard rules are implemented in coordination with the cohesion and proper functioning of laboratories, administrative departments and services. The CNRS’s remote working guide will provide you with all the necessary information to that effect. (https://intranet.cnrs.fr/Cnrs_pratique/recruter/Documents/20210312-Guide%20Teletravail.pdf)

Several outstanding events will fill our agendas in the forthcoming months and give us the opportunity to talk about science and show the multiple facets of the CNRS at the heart of society.
We shall hand out the 2020 and 2021 gold medals to Françoise Combes and Jean Dalibar. Throughout France, we shall honour the silver and bronze medal winners, the Cristal and Collective Cristal recipients. For the first time in our history, we will grant mediation medals. Finally, we shall celebrate our 200th joint laboratory with industry, and reward the 2020 and 2021 innovation medal laureates.
In late September, we will be welcoming more than 600 new recruits whom I look forward to meeting, as I do every year. Like each and every one of us, these newcomers will be dedicated to advancing knowledge, supporting research and upholding the values of the CNRS.

In this respect, I would like to remind you all of the importance of ethics. This summer’s events led us to deplore the public stance taken by some scientists on topics outside their professional remit. Their communications did not comply with any of the rules applicable to scientific publications, and in particular peer review, which is the only way to guarantee the rigour of the process.
The CNRS demands that the rules of ethics related to professional research are strictly complied with. I expect each and everyone of us to share the same high standards, which are behind the core purpose of the CNRS, and are one of its strengths.

I wish you all a very good start to this new academic year.

Antoine Petit
Chairman & CEO – CNRS

Copyright : LS2N 2017 - Mentions Légales - 
 -