Home » évènement

Soutenance de thèse de Paul François (équipe IS3P)

Paul François, doctorant au sein de l’équipe IS3P, soutiendra sa thèse intitulée « Outils de réalité virtuelle pour l’histoire et l’archéologie. Recherche, diffusion, médiation : le cas des théâtres de la Foire Saint-Germain » / « Virtual reality tools for history and archaeology. Research, dissemination, mediation: the case of the Foire Saint-Germain theaters »

jeudi 15 avril 2021 à 14h en visio (ID de réunion : 938 2846 3848).

Jury :
– Directeur de thèse : Florent Laroche ;
– Co-directrice de thèse : Françoise Rubellin (Professeur des Universités, EA4276 – LAMO)
– Rapporteurs : Estelle Doudet (Professeur des Universités, Université de Lausanne) et Frédéric Noël (Professeur des Universités, UMR 5272 – GSCOP) ;
– Autres membres : Pauline Beaucé (Maître de Conférences, UMR 4593 – CLARE), Emmanuel Caillaud (Professeur des Universités, UMR 7357 – ICUBE), Laurent Lescop (Maître de Conférences HDR, UMR 1563 – AAU), Jeffrey Leichman (Assistant Professor, Louisiana State University).

Résumé : De même que les technologies numériques ont profondément modifié la manière dont se pratiquent les humanités, la réalité virtuelle promet d’être un outil de travail incontournable dans le futur. Cette thèse s’intéresse aux potentiels de l’immersion en réalité virtuelle pour les historiens et les archéologues en proposant une méthode de travail adaptée, la rétro-architecture, et un composant logiciel : PROUVÉ. Ensemble, ils transforment la réalité virtuelle en un moyen de recherche, de diffusion et de médiation apte à offrir une expérience immersive à une grande diversité d’usagers. Cette expérience se veut ludique tout en maintenant les standards de la communauté scientifique en matière de partage d’hypothèses et de traçabilité des sources.
Pour explorer ces nouvelles possibilités, cette thèse s’appuie sur un cas d’étude d’histoire culturelle française du XVIIIe siècle : les théâtres de la Foire Saint-Germain à Paris. Disparus à la fin du siècle des Lumières sans laisser aucune trace physique, ils étaient pourtant un lieu majeur de la culture théâtrale et artistique française en permettant à de nombreuses troupes de jouer des répertoires et des genres variés et innovants. Les parisiens y assistèrent notamment à la naissance de l’Opéra-Comique. La restitution tridimensionnelle des salles où se jouaient ces spectacles, à partir de documents d’archives, nécessite la prise en compte des usages techniques, sociaux et culturels : c’est la rétro-architecture. De plus, en immergeant in virtuo les experts dans les lieux restitués grâce à la réalité virtuelle, il est possible de lier des connaissances de nature diverse au modèle numérique ainsi produit. La restitution d’un théâtre de marionnettes à la Foire Saint-Germain vers 1760 ainsi que la restitution d’un projet de théâtre pour Audinot vers 1772, à cette même Foire, mettent en évidence les possibilités offertes par PROUVÉ et la rétro-architecture.
En explorant parallèlement l’objet et l’outil de ce cas d’étude (l’architecture des théâtres forains parisiens et la réalité virtuelle), cette thèse entend démontrer le potentiel de la réalité virtuelle pour des sujets fortement interdisciplinaires. Management de la connaissance, architecture, arts du spectacle, histoire, archéologie, médiation et ingénierie dialoguent ainsi grâce à une même maquette numérique.

Mots-clés : Réalité Virtuelle, Histoire, Archéologie, Théâtre, Architecture

—————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————–

Abstract: Just as digital technologies have profoundly changed the way the humanities are practiced, virtual reality promises to be an essential work tool in the future. This thesis focuses on the potential of virtual reality immersion for historians and archaeologists by proposing an adapted working method, called reverse-architecture, and a software component: PROUVÉ. Together, they transform virtual reality into a means of research, dissemination and mediation able to offer an immersive experience to a wide variety of users. This experience is meant to be entertaining while maintaining the standards of the scientific community in terms of hypothesis sharing and source traceability.
To explore these new possibilities, this thesis is based on a case study of 18th century French cultural history: the theaters of the Foire Saint-Germain in Paris. Disappeared at the end of the Enlightenment without leaving any physical trace, they were nevertheless a major place of French theatrical and artistic culture, allowing many troupes to perform varied and innovative repertoires and genres. The Parisians attended in particular the birth of the Opéra Comique. The three-dimensional restitution of the theatres where these shows were performed, based on archival documents, requires taking into account technical, social and cultural uses: this is reverse-architecture. Moreover, by immersing experts in the virtual environment, it is possible to link knowledge of various kinds to the digital model thus produced. The restitution of a puppet theater at the Foire Saint-Germain around 1760, as well as the restitution of a theater project for Audinot around 1772, at the same fair, highlight the possibilities offered by PROUVÉ and reverse-architecture.
By exploring in parallel the object and the tool of this case study (the architecture of Parisian fairground theaters and virtual reality), this thesis intends to demonstrate the potential of virtual reality for highly interdisciplinary subjects. Knowledge management, architecture, performing arts, history, archaeology, mediation and engineering thus dialogue thanks to the same digital model.

Keywords: Virtual Reality, History, Archaeology, Theatre, Architecture

 

La prestigieuse « Taylor medal » du CIRP 2021 décrochée par Yicha ZHANG (ancien doctorant IS3P)

Yicha ZHANG, ancien doctorant de l’équipe IS3P (thèse réalisée sous la direction d’Alain Bernard et soutenue en août 2014) puis collaborateur en tant que post-doc sur un projet européen, vient de se voir décerner la Taylor Medal du CIRP (The International Academy for Production Engineering – https://www.cirp.net/).

C’est la plus haute distinction que peut obtenir un jeune chercheur (>35 ans) au sein de cette Académie. Dans l’Histoire de cette Académie (depuis 1951), seuls Roland WEILL (1958) et Anthony BEAUCAMP (2015 qui travaille au Japon) ont obtenu cette récompense décernée chaque année au titre d’un papier publié dans les CIRP Annals et de la présentation qui en est faite lors de la semaine scientifique fin août (https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S000785062030113X).

Yicha ZHANG est aujourd’hui Maître de Conférences à l’UTBM depuis deux ans et vient de soutenir son HDR de l’Université de Nantes le 16 janvier dernier, donc 6 ans et demi après sa soutenance. Il co-encadre actuellement deux doctorants : Zhen HONG (dont la date prévisionnelle de soutenance est le 28 avril) et Zhiping WANG dont la soutenance est prévue en septembre (et qui est lui aussi co-auteur du papier récompensé).

Yicha ZHANG a tenu à remercier l’équipe IS3P et le LS2N dans son ensemble pour lui avoir donné un cadre favorable au développement de ses travaux.

Crunch Meetup : La numérisation 3D (en ligne)

L’UTBM Innovation Crunch Lab, Centrale Nantes, le LS2N et le GIS S.mart vous propose un Crunch Meetup sur la numérisation 3D
jeudi 4 février 2021 de 14h à 17h.

Venez découvrir les technologies de numérisation 3D, leurs usages ainsi que des témoignages d’utilisateurs !
Avec Florent Laroche (équipe IS3P).

Cet événement est ouvert à tous (étudiants, universitaires, industriels) et se déroulera en ligne.

Inscription.

Soutenance de thèse d’Oussama MESKI (équipe IS3P)

Oussama Meski, doctorant au sein de l’équipe IS3P, soutiendra sa thèse intitulée « Développement d’un outil à base de connaissances pour l’aide à la décision dans le contexte de l’Industrie 4.0 : Application au diagnostic des machines d’usinage à grande vitesse » / « A Knowledge-based tool development for decision support in the context of Industry 4.0: Application to the diagnosis of high-speed machining machines »
vendredi 8 janvier 2021 à h, à salle / campus. + lien streaming si distanciel.

Jury :
– Directeur de thèse : M.Benoit Furet ( Professeur des universités, IUT de Nantes)
– Co-encadrant : M. Farouk Belkadi (Maître de conférences, Ecole Centrale de Nantes)
– Co-encadrant : M. Florent Laroche (Maître de conférences-HDR, Ecole Centrale de Nantes)
– Rapporteurs : Mme Virginie Goepp (Maitre de conférences des universités-HDR, INSA de Strasbourg) ; M.Gregory ZacharewiczProfesseur des universités, IMT – École des Mines d’Alès )
– Examinateurs : M.Néjib Moalla (Professeur des universités, Arts et Métiers – Bordeaux) ; M.Nicolas Perry (Professeur des universités, Arts et Métiers – Bordeaux)

Résumé : Dans le cadre de sa quatrième révolution, le monde industriel subit une forte digitalisation dans tous les secteurs d’activité. Les travaux de recherche de cette thèse s’intègrent dans un contexte de transition vers l’industrie du futur, et plus spécifiquement dans les industries d’usinage mécanique. Ces travaux de recherche répondent ainsi à la problématique d’intégration données et connaissances industrielles, comme support aux systèmes d’aide à la décision. L’approche proposée est appliquée au diagnostic de défaillance des machines d’usinage connectées. Cette thèse propose, dans un premier temps, un cadre conceptuel pour la structuration de bases de données et de connaissances hétérogènes, nécessaires pour la mise en place du SAD.
Grace à une première fonction de traçabilité, le système capitalise la description des caractéristiques de tous les événements particuliers et les phénomènes malveillants pouvant apparaître au moment de l’usinage. La fonction de diagnostic permet de comprendre les causes de ces défaillances et de proposer des solutions d’amélioration, à travers la réutilisation des connaissances stockées dans l’ontologie du domaine et un raisonnement à base de règles métiers. Le système à base de connaissances proposé est implémenté dans un Framework global d’aide à la décision, développé dans le cadre du projet ANR collaboratif appelé Smart Emma. Une application pratique a été faite sur deux bases de données réelles provenant de deux industriels différents.

Mots-clés : aide à la décision, modélisation des connaissances, ontologie, industrie 4.0, diagnostic

——————————————————————————————————————————————————

Abstract: Within the context of its fourth revolution, the industrial world is undergoing a strong digitalization in all sectors. This research work is integrated in a context of transition towards the industry of the future, specifically in the mechanical machining industries. These studies answer the problematic of industrial data and knowledge integration, to sustain the functioning of decision-support systems. The proposed approach is used to diagnose the failure of connected machining machines. This thesis proposes, in a first step, a conceptual framework for the structuring of heterogeneous knowledge and data bases, necessary to implement the DSS.
Through a first traceability function, the system capitalizes the description of the characteristics of all particular events and malicious phenomena that may appear during machining. The diagnostic function allows to understand the causes of these failures and to propose improvement solutions, through the reuse of knowledge stored in the ontology and a rule-based reasoning. The proposed knowledge-based system is implemented in a global Decision Support Framework, developed as part of the ANR collaborative project called Smart Emma. A practical application has been made on two real databases from two different industrials.

Keywords: knowledge management, ontology, DSS, industry 4.0, diagnostic

Soutenance de thèse de Zhiqiang WANG (équipes RoMaS et IS3P)

Zhiqiang Wang, doctorant au sein des équipes RoMaS et IS3P, soutiendra sa thèse intitulée « Aide à la décision en usinage basée sur des règles métier et apprentissages non supervisés » / « Decision-aid in machining based on business rules and unsupervised machine learning »

lundi 14 décembre 2020 à 10h, en visioconférence Zoom

Jury :
– Directeurs de thèse : Benoît FURET et Catherine DA CUNHA
– Co-encadrant : Mathieu RITOU
– Rapporteurs : Nabil ANWER (Professeur, LURPA – Université Paris Saclay) ; Julien LE DUIGOU (enseignant-chercheur contractuel titulaire de l’HDR, Laboratoire Roberval – Université de Technologie de Compiègne).
– Autres membres : Guénaël GERMAIN (Professeur, LAMPA – Arts et Métiers ParisTech Angers)

Résumé : Dans le contexte général de l’industrie 4.0, une entreprise de fabrication moderne dispose de nombreuses données numériques qui pourraient être utilisées pour rendre les machines-outils plus intelligentes et faciliter la prise de décision en matière de gestion opérationnelle. Cette thèse vise à proposer un système d’aide à la décision pour les machines-outils intelligentes et connectées par l’exploration des données. L’une des premières étapes de l’approche d’exploration de données est la sélection précise de données pertinentes. Pour ce faire, les données brutes doivent être classées dans différents groupes de contexte. Cette thèse propose un algorithme d’apprentissage automatique non-supervisé, par mélanges gaussiens (GMM), pour la classification contextuelle. Basé sur les informations contextuelles, différents incidents d’usinage peuvent être détectés en temps réel. Il s’agit notamment de broutement, de bris d’outil et de sur-vibration. Cette thèse présente un ensemble de règles métiers pour la détection du broutement, de bris d’outil et de sur-vibration. Le contexte opérationnel a été décrypté lorsque des incidents se produisent, sur la base de la classification contextuelle qui explique les types d’usinage et d’engagement des outils. Ensuite, les nouveaux indicateurs clés de performance (KPIs) pertinents et appropriés peuvent être proposés sur la base de ces informations contextuelles combinés avec les incidents détectés afin de soutenir la prise de décision pour la gestion opérationnelle. Cette thèse propose de nouveaux opérateurs d’agrégation et de nouveaux KPIs pertinents pour les différents besoins des départements.

Mots-clés : Industrie 4.0, machines-outils, fouilles de données, GMM, classification contextuelle, KPIs

——————————————————————————————————————————————————————–

Abstract: In the general context of Industry 4.0, large volumes of manufacturing data are available on instrumented machine-tools. They are interesting to exploit not only to improve machine-tool performances but also to support the decision making for the operational management. This thesis aims at proposing a decision-aid system for intelligent and connected machine-tools through Data mining. The first step in a data mining approach is the selection of relevant data. Raw data must, therefore, be classified into different groups of contexts. This thesis proposes a contextual classification procedure in machining based on unsupervised machine learning by Gaussian mixture model.
Based on this contextual classification information, different machining incidents can be detected in real-time. They include chatter, tool breakage and excessive vibration. This thesis introduces a set of business rules for incidents detection. The operational context has been deciphering when incidents occur, based on the contextual classification that explains the types of machining and tool engagement.
Then, the nouveaux relevant and appropriate Key Performance Indicators (KPIs) can be proposed based on these contextual information and the incidents detected to support decision making for the operational management.

Keywords: Industry 4.0, machine-tools, Data mining, GMM, contextual classification, KPIs.

Organisation de la conférence IFIP APMS 2021

David Lemoine, Alexandre Dolgui et Alain Bernard lancent l’organisation de la conférence annuelle de l’IFIP APMS.
Il sont respectivement président du comité d’organisation, general chair et et program chair.

La conférence aura lieu du 6 au 9 septembre 2021 à Nantes (ou en visio). Les actes seront publiés par Springer sous forme de livre dans une série sur Information Processing.

Ceux qui souhaitent participer à cette aventure sont bienvenus, et devront contacter David Lemoine ; l’idée étant d’impliquer le maximum de personnes dans l’organisation, parmi toutes les tutelles du LS2N.

Animation du compte Twitter « En direct du labo » par Florent Laroche

Dans le cadre de sa mission d’ambassadeur régional de la Fête de la Science, confiée par le Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation Florent Laroche (équipe IS3P) animera pendant une semaine le compte Twitter @EnDirectDuLabo à partir du lundi 5 octobre. Il rendra compte, à différents moments de la journée de son quotidien en tant que chercheur. 
N’oubliez pas de vous abonner si ce n’est déjà fait !

NDW 2020 : Culture et Patrimoine numérique à Nantes #2

La 2e édition de la rencontre « Culture et patrimoine numérique à Nantes » aura lieu  jeudi 17 septembre 2020 à la Halle 6 et en visio pour 60 personnes environ.

Avec l’explosion des contenus sur le Web, les citoyen·ne·s font face à une profusion d’informations. Comment faire le lien entre ce monde virtuel et le monde réel dans lequel on évolue ? Le double numérique peut – s’il est conçu avec toute la rigueur scientifique nécessaire – devenir un véritable outil qui capitalise et structure notre savoir, nos savoir-faire et permet de les diffuser par de multiples mediums.

Aujourd’hui, la culture et le patrimoine sont des domaines très prisés par le numérique : bibliothèques, encyclopédies et musées virtuels, numérisation et restitutions 3D, archéologies digitales, place de l’intelligence artificielle en interface avec le public…

Avec un programme dynamique et varié : depuis des démonstrations / des expérimentations en réalité virtuelle ou face à des IA jusqu’à des conférences / des tables rondes et débats de scientifiques et d’industriels permettant de prendre du recul sur les pratiques des numériciens.
De nombreux témoignages et retours d’expériences sont attendus sur plusieurs thèmes :

  • Culture et citoyenneté
  • Muséologie virtuelle
  • Patrimoine numérique

Culture et Patrimoine numérique à Nantes #2

Un article d’Alain Bernard paru dans le JIM parmi les plus cités en 2018 !

Alain Bernard (équipe IS3P) vient de recevoir un certificat de l’éditeur Springer saluant le fort taux de citation de son article « Build orientation and optimization for multi-part production in additive manufacturing » paru en 2017 dans le « Journal of Intelligent Manufacturing ».

Cet article est le fruit d’une collaboration avec Yicha ZHANG (ancien doctorant d’Alain Bernard, diplômé en 2014), Ramy HARIK (ancien doctorant du CRAN sur le projet USIQUICK et invité par le labo) et K.P. KARUNAKARAN de l’Indian Institute of Technology Bombay (invité à de nombreuses reprises et avec lequel Alain Bernard partage un grand nombre de publications).

Copyright : LS2N 2017 - Mentions Légales - 
 -