Home » Évènement

Journée du groupe de travail « Outils pour l’Analyse et la Synthèse de Systèmes de Dimension Infinie »

Parmi les Groupes de Travail (GT) du GDR-MACS & CNRS, il y a le GT OSYDI (Outils pour l’Analyse et la Synthèse de Systèmes de Dimension Infinie), dont les animateurs sont Islam BOUSSADA et Jocelyn SABATIER.

La prochaine réunion du GT OSYDI aura lieu jeudi 16 mai 2019 à Nantes dans les locaux du LS2N.

L’idée, comme dans tous les GT, est de favoriser des échanges autour des travaux scientifiques en lien avec les thématiques abordées dans GT OSYDI.

Si vous êtes intéressé(e)s, et en particulier, vous souhaiteriez y contribuer par une présentation d’une vingtaine de minutes, vous pouvez contacter les animateurs du GT : islam.boussaada@l2s.centralesupelec.fr ou jocelyn.sabatier@u-bordeaux.fr

Remise des palmes académiques de l’Université de Nantes à deux de nos enseignants-chercheurs

Lors de la cérémonie du mardi 20 février 2018, Claude Jard a remis, au nom du Ministre de l’Education Nationale les insignes de :

  • chevalier dans l’ordre des palmes académiques à Jérémie Bourdon, professeur des universités à la faculté des sciences et techniques, arrivé en 2003, et membre de l’équipe COMBI ;
  • et d’officier dans l’ordre des palmes académiques à Anne L’Anton, maître de conférences à l’IUT, arrivée en 2004 et membre de l’équipe PSI.

Félicitations à eux !

Soutenance de thèse de Khaled LAMECHE (équipes PSI et SLP)

Khaled Lameche soutiendra sa thèse de doctorat intitulée « Proposition d’une méthodologie pour la conception des systèmes de production reconfigurables et d’un outil associé d’aide à la décision par simulation de flux »
lundi 12 février 2018 à 10h, à l’IUT de Carquefou, en salle A1/32.

Jury : M. LAMOUR Samir (Professeur des Universités, ENSAM de Paris, Rapporteur), M. TCHERNEV Nikolay (Professeur des Universités, Université d’Auvergne Aubières, Rapporteur), M. CASTAGNA Pierre (Professeur des Universités, Université de Nantes, Directeur de thèse), M. NAJID Najib (Maître de Conférences HDR, Université de Nantes, Co-directeur de thèse), Mme LOMBARD Muriel (Maître de Conférences HDR, IUT Nancy-Brabois, Examinatrice), M. KOUISS Khalid (Maître de Conférences, SIGMA Clermont, Examinateur), M. BERRUET Pascal (Professeur des Universités, Université Bretagne Sud Lorient, Examinateur), M. DOLGUI Alexandre (Professeur des Universités, IMT Atlantique Nantes, Examinateur), M. GIRIN Alexis (chercheur industriel HDR, IRT Jules Verne Nantes, Examinateur).

Résumé :
Actuellement, le marché est caractérisé par un haut niveau de compétitivité et des variations très fréquentes et soudaines. L’examen critique des systèmes manufacturiers conventionnels révèle que ces systèmes ne sont pas capables de répondre aux exigences imposées par le marché actuel ; ces exigences sont principalement le coût et la qualité des produits et la réactivité du système. Par conséquent, la mise en place d’un nouveau paradigme des systèmes manufacturiers capables de répondre à ces exigences est nécessaire. Les systèmes de manufacturiers reconfigurables ou les RMSs est ce nouveau paradigme ; il est censé être assez réactif pour faire face aux changements soudains du marché tout en gardant la qualité des produits à un coût bas. Le principal défi des RMSs est leur conception. La plupart des méthodes proposées dans la littérature n’abordent pas le problème de conception d’un RMS dans son ensemble ; elles traitent juste une partie du problème. Par conséquent, dans cette thèse, on propose une méthodologie générique de conception d’un RMS basée sur les principes de l’ingénierie des systèmes. Cette méthodologie support la conception RMS tout au long du processus de développement. Elle est dérivée principalement de la norme ISO/IEC/IEEE- 15288, la plus récente dans la discipline SE.

Mots-clés : Systèmes Manufacturiers Reconfigurables, Ingénierie des Systèmes, ISO/IEC/IEEE-15288, Méthodologie, Conception, Modularité, Simulation.

Soutenance de thèse de Meriam KOUKI

Meriam Kouki (équipe PSI) soutiendra sa thèse intitulée « Maîtrise énergétique des systèmes de production : Proposition d’un outil d’aide à la conception de modèles de Simulation à Evènements Discrets intégrant l’énergie »

vendredi 17 novembre à 10h dans l’amphi A1.10 de l’IUT de Carquefou.

Résumé :
Les industries sont aujourd’hui contraintes d’innover et d’améliorer leur durabilité sous une pression économique, politique et sociale accrue dans un marché très concurrentiel, avec une société de plus en plus sensible aux enjeux environnementaux. Dans ce contexte, de nombreuses initiatives ont été menées aussi bien au niveau académique qu’industriel pour améliorer la gestion de l’énergie dans la phase de production. En parallèle des avancées technologiques, les économies d’énergie liées à l’organisation de la production ne sont pas toujours exploitées du fait d’un manque de données liées au comportement énergétique des systèmes. Pour répondre à cette problématique, la simulation à évènements discrets est une solution fiable, mais plusieurs verrous empêchent encore son utilisation industrielle : les approches de la littérature manquent de généricité et de procédures fiables pour intégrer les données réelles de consommation énergétique dans les cas les plus complexes.
L’objectif de notre travail est de proposer un outil de simulation permettant de prédire la consommation énergétique des systèmes de production et servir d’outil d’aide à la décision couplant des objectifs énergétiques et productivistes généralement peu conciliables. Cet outil est basé sur une approche générique et flexible permettant de modéliser et simuler les flux de production et les flux énergétiques dans une plateforme unique. De plus, une méthodologie d’intégration des données de consommation complexes, basée sur une approche stochastique, est proposée.
La validation de notre approche et de l’outil a été réalisée sur des unités industrielles du domaine de la transformation des polymères et élastomères.

Mots-clés : Simulation à évènements discrets, modélisation, prédiction, consommation énergétique, efficacité énergétique, durabilité, systèmes de production.

Soutenance d’HDR de Naly RAKOTO

M. Naly RAKOTO (équipe PSI) soutiendra son Habilitation à Diriger des Recherches intitulée “Commande de Systèmes Hybrides et de Systèmes à Evénements Discrets
mercredi 6 septembre 2017 à 15h
à l’IMT Atlantique, Amphi Georges Besse

Jury :
– Didier Henrion, Directeur de Recherche, LAAS-CNRS Toulouse (rapporteur)
– Eric Niel, Professeur, INSA Lyon – Ampère (rapporteur)
– Alexandre Dolgui, Professeur, IMT Atlantique – LS2N
– Claude Jard, Professeur, Université de Nantes, Directeur du LS2N
– Stephane Lafortune, Professeur, University of Michigan, Ann Arbor, USA
– Jean-Jacques Loiseau, Directeur de Recherche, CNRS – LS2N

(NB. Daniel Liberzon, Professeur, University of Illinois at Urbana Champaign, USA, est “rapporteur » mais « non membre du jury »)

Résumé:
Cette Thèse d’Habilitation à Diriger des Recherches (HDR) est effectuée dans le cadre de l’Automatique en général. Elle comporte trois parties distinctes. La première partie concerne la commande des systèmes hybrides et systèmes à commutations (switched systems). La deuxième partie est consacrée à la commande supervisée (supervisory control) des systèmes à événements discrets (discrete-event systems). Enfin les perspectives de recherche sont données dans la troisième et dernière partie.

La commande des systèmes hybrides et à commutations traite de la modélisation MLD (Mixed Logical Dynamical Systems) introduite par A. Bemporad et M. Morari (1999).
Les systèmes à commutations étant décrits naturellement par un modèle PWA (piecewise affine, affine par morceaux), l’approche MLD est une modélisation alternative. Nous proposons des algorithmes de conversion de PWA vers MLD et vice-versa qui donnent des meilleurs résultats, notamment en temps de simulation.
La stabilité d’un système non linéaire à commutations est étudiée en utilisant une approche polynomiale, qui permet de reformuler le système initial en un système continu polynomial, permettant ainsi de prouver sa stabilité Enfin la commande optimale est appliquée aux deux types de systèmes commutés : le cas linéaire et celui non linéaire sont traités par reformulation du système en système polynomial continu, permettant d’utiliser la théorie des moments, qui rend les problèmes de commande optimale plus faciles à résoudre.

La deuxième partie concerne les systèmes à événements discrets. Elle a débuté avec la commande supervisée de la cellule flexible de l’EMN, composée d’un convoyeur central et de plusieurs stations robotisées (ISIC 2003, LSS 2004). Ensuite influencé par le thème de recherche des systèmes hybrides et systèmes à commutations (switched systems) venant de l’Automatique continue, nos travaux se sont orientés vers une tentative de définition formelle des SED à commutations (switched DES, MTNS 2006). Toujours dans cette voie, nous avons proposé une définition de systèmes “switched non blocking » (MSR 2013), pour arriver à des systèmes avec plusieurs langages pouvant commuter (switchable languages), suivant le modèle de (Kumar, Takai, Fabian et Ushio, 2005).

La troisième et dernière partie est consacrée aux perspectives de recherche. La première perspective concerne la commande optimale de “smart grids”, en exploitant la topologie de commutations (switched topology) dans de tels systèmes. La deuxième perspective traite de la simulation et l’optimisation de systèmes logistiques (le système de tri de bagages Air France à l’Aéroport de Paris-CDG) à l’aide de réseaux de Petri.

Copyright : LS2N 2017 - Mentions Légales - 
 -